Bordure

Description

Haut de page

Qu'est-ce que les troubles de la personnalité?

La personnalité est l’ensemble des sentiments, pensées et comportements qui caractérisent de façon distinctive et durable le fonctionnement habituel d’un individu. Chaque personnalité se distingue par un grand nombre de traits de personnalité ou de traits de caractère, à titre d’exemple, nous pourrions nommer l’hyperémotivité, l’impulsivité ou encore l’ambivalence.

On parle de trouble de la personnalité quand certains de ces traits de caractère sont très marqués, figés, ou qu’ils deviennent inadaptés aux situations. Cela se répercute chez la personne dans presque toutes les sphères de fonctionnement, entraînant obligatoirement de façon durable  une souffrance pour la personne et pour son entourage et/ou un fonctionnement social ou professionnel bien en deçà de ses capacités.

Les troubles de la personnalité sont considérés comme un important problème de santé mentale, en raison de leur prévalence et de l’incapacité qu’ils produisent.

Les troubles de la personnalité affectent 6 à 12 % de la population. Les symptômes apparaissent  pendant l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Ils génèrent des modes durables d’expérience et de comportement qui sont délétères pour la personne et contraires aux attentes pour une intégration satisfaisante dans la société.

Ces difficultés sont manifestes dans au moins 2 des domaines suivants :

  • La cognition : c’est-à-dire la perception et la vision de soi-même, d’autrui et des événements)
  • L’affectivité (la diversité, l’intensité, la labilité et l’adéquation de la réponse émotionnelle)
  • Le fonctionnement interpersonnel
  • Le contrôle des impulsions.
Haut de page

Symptômes

Les symptômes des troubles de la personnalité se distinguent par leur présence et leur durée.

 

  • Idées suicidaires
  • Difficulté à s'entendre avec les autres
  • Troubles de comportement
  • Constance du comportement problématique
  • Comportement inflexible
  • Irritabilité
  • Hostilité
  • Manipulation
  • Crainte
  • Exigence
  • Instabilité
  • Changement marqué de l’humeur
  • Faible estime de soi
  • Hypersensibilité à la critique
  • Grande détresse
  • Colère, rage
  • Difficultés de fonctionnement
  • Impulsivité

 

 

Haut de page

Qui en est atteint?

Les troubles de la personnalité affectent de 6 à 12 % de la population générale et ce, dans toutes les civilisations.

Haut de page

Causes

Les troubles de la personnalité découlent probablement de l’interaction complexe d’événements du début de la vie,  des facteurs génétiques et environnementaux. En principe, les facteurs génétiques contribuent à la base biologique de la fonction cérébrale et à la structure de la personnalité de base. Cette structure influe ensuite sur la façon dont la personne réagit et interagit devant les événements de la vie et l’environnement social.

Chez les personnes atteintes, les circuits cérébraux contrôlant les émotions peuvent être plus sensibles ou plus réactifs.  Le risque de développer ce type de trouble est accru lorsqu'il est combiné à des facteurs environnementaux tels :

  • abus
  • négligence
  • violence ou intimidation
  • séparation des parents
  • pression du début de la vie adulte
  • toxicomanie
Haut de page

Conséquences

Les troubles de la personnalité ont un effet majeur sur les proches. Ses modes de comportement rigides et mal adaptés rendent difficile l’adaptation à diverses situations. Les autres doivent alors s'adapter. Cela crée une grande tension dans les relations familiales, avec les amis, les proches et les collègues de travail. En même temps, lorsque les autres ne s'adaptent pas, la personne atteinte du trouble de la personnalité peut se mettre en colère, être frustrée, déprimée ou se retirer. Cela l'engage dans un cercle vicieux d'interactions persistant dans des comportements non adaptés, perpétuant les difficultés, la souffrance morale et la détérioration sur tous les plans, personnel, social et professionnel.

Les troubles de personnalité ont été classés en 3 grands groupes fondés sur des similarités descriptives (DSM 5).

 

GROUPE A :

  • Personnalité paranoïde
  • Personnalité schizoïde
  • Personnalité schizotypique

Ces personnes apparaissent souvent comme étranges et excentriques.
Prévalence estimée : 4 %

 

GROUPE B :

  • Personnalité antisociale
  • Personnalité limite (borderline)
  • Personnalité histrionique
  • Personnalité narcissique

Ces personnes apparaissent souvent comme dramatiques, émotionnelles ou imprévisibles.
Prévalence estimée : 3 %

 

GROUPE C :

  • Personnalité évitante
  • Personnalité dépendante
  • Personnalité obsessionnelle-compulsive

Ces personnes apparaissent souvent comme anxieuses ou craintives.
Prévalence estimée : 6 %

Haut de page

Prévenir et soigner

Traitements

Les troubles de la personnalité peuvent être difficiles à traiter si la personne affectée ne reconnaît pas la présence d’un problème.

 

Psychothérapie

Différents types de psychothérapie démontrent une bonne efficacité.

 

Thérapie cognitivo-comportementale :

Approche très structurée et orientée sur le moment présent. La personne est amenée à identifier les distorsions des schémas de pensées qui perturbent sa perception d’elle-même, ses relations avec les autres et son rapport avec le monde en général et à élaborer de nouveaux schémas de pensées.

 

Thérapie comportementale dialectique :

Approche validée et efficace en particulier pour les personnes souffrant du trouble de la personnalité limite. Cette approche combine des modes de thérapie individuelle et de groupe, et vise à enseigner à la personne des habiletés pour qu’elle puisse réguler ses états émotionnels intenses et minimiser ses comportements autodestructeurs.

 

Thérapie de groupe et groupes d’entraide :

La thérapie de groupe, dirigée par des professionnels et selon différentes approches, rassemble des clients sélectionnés pour tel ou tel problème. Les groupes d’entraide sont composés de personnes qui ont souffert ou qui souffrent d’un trouble, se réunissant pour discuter de problèmes communs avec d’autres personnes atteintes.

 

Pharmacothérapie

Utilisée pour contrôler des symptômes, diminuer l’impulsivité, améliorer les capacités fonctionnelles et optimiser les effets de la psychothérapie.

La médication est également utilisée pour le traitement de d’autres troubles en concomitance du trouble de personnalité. Ceci est très fréquent, notamment les troubles anxieux, les troubles dépressifs mais également pour les troubles mentaux induits par la prise de substances. Les troubles concomitants (tr. de la personnalité limite et toxicomanie) sont très fréquents, approximativement 35 % pour les personnes avec un trouble de la personnalité limite.

 

Hospitalisation

En période de crise suicidaire intense, et il est préférable qu’elle soit brève, il est démontré que les hospitalisations plus longues peuvent avoir un effet délétère sur la condition actuelle de ces personnes.

Les hospitalisations sont requises lors de la présence de dangerosité pour soi ou pour autrui et que cette dangerosité ne peut être gérée en ambulatoire. Les hospitalisations sont également requises pour une atteinte de l’état mental sévèrement associé à un trouble concomitant.

 

Pour la famille et les proches

Les interventions familiales ont plusieurs objectifs. D’abord pour les informer sur les difficultés que présentent leurs proches, pour la détresse qu’eux-mêmes peuvent présenter en raison des troubles de leurs proches, ex. : risque suicidaire ou détérioration de leur fonctionnement social, familial ou professionnel. Ces interventions familiales peuvent être également un levier de changement dans la vie de leurs proches par l’enseignement d’attitudes et de comportements pouvant avoir un effet positif ou en diminuer d’autres qui ont un effet négatif.

Globalement, il est préférable d’avoir avec la personne une attitude d’adulte à adulte. Il est important que les proches puissent clairement définir leurs attentes et leurs limites. Ne pas hésiter à aller chercher de l’aide. Les APAMM (Associations  pour les parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale) offrent des services d’information, d’aide et de soutien.

Plusieurs d’entre elles offrent des groupes d’entraide spécifiquement pour la problématique du trouble de la personnalité limite.

Haut de page

Ressources

Association québécoise de prévention du suicide
24 heures/ jour, 7 jours/7 partout au Québec
www.aqps.info
1-866 APPELLE (277-3553)

 

Centre de traitement Le Faubourg St-Jean
Clinique spécialisée dans l’évaluation et le traitement des troubles sévères de personnalité
www.institutsmq.qc.ca
(418) 648-6166

Bordure